Top 5 des astuces pour dresser votre chien!

Nous souhaitons tous avoir le chien parfait, celui que l’on peut apporter partout avec nous, celui qui nous rend fier, celui qui sait comment réagir dans chaque situation, celui qui ne désobéit jamais à aucune de nos commandes. Toutefois, l’entraînement d’un chien, comme tout autre animal, demande de l’implication, du temps et… de l’argent!


Voici quelques conseils pour optimiser vos séances d’entraînement, mieux comprendre votre chien et développer une excellente relation avec lui via l’entraînement!

1. Généraliser les comportements que vous avez appris à votre chien

Vous avez pratiqué un nouveau tour à la maison? Vous avez pratiqué vos exercices d’obéissance hebdomadaire dans votre salon? Et vous comptez maintenant épater la galerie dans un souper de famille, montrant à votre beau frère comment Fido sait faire le mort?

Oups! Dès que vous demandez à votre chien de produire un comportement appris dans un autre contexte il ne vous obéit pas? Est-ce normal? A-t-il un problème de déficit de l’attention? Devez-vous le médicamenter? L’échanger contre un modèle qui fonctionne mieux?

La réponse : Votre chien est normal!

Dresser votre chien dans différentes situations pour de meilleurs résultats

Les chiens ont du mal à généraliser les choses que nous leur apprenons, et il faut leur apprendre les commandes voulues dans différents environnements. Pour nous, humains, il est difficile de comprendre que nos chiens ne comprennent pas qu’assis veuille dire assis, peu importe l’environnement ou la situation.

Nous avons un cerveau extrêmement performant, capable de faire preuve de compréhension de choses complexes telles que la notion de concepts. Si je vous apprends  un tour dans votre salon, disons à sauter, il me sera très facile de vous faire sauter par la suite dans différents contextes, sans que cela ne demande un apprentissage préalable.

Toutefois, pour votre chien, il faudra le faire pratiquer dans différentes situations avant qu’il ne comprenne que le mot « saute » veuille dire que qu’il doit sauter, même au parc à chiens, chez le vétérinaire, ou en cours d’obéissance dans une salle plein de chiens, etc.

Tant que la commande que vous souhaitez faire généraliser à votre chien n’a pas d’excellents résultats (c’est à dire plus de 90% de réussite après une seule demande), continuez de récompenser chacune des tentatives! Ne faites surtout pas l’erreur de diminuer le nombres de récompenses alors que votre chien maîtrise pas bien la commande que vous souhaitez lui apprendre!

2. Avoir un système d’entraînement clair

Vous souhaitez que votre chien vous écoute, mais communiquez-vous clairement avec lui? Avez-vous tendance à toujours lui répéter les commandes? À lui parler sur un ton monotone? À ne pas utiliser de marqueurs en entraînement? À ne pas savoir vous-même ce que vous attendez clairement de sa part?

Pourquoi ne pas répéter les commandes à votre chien?

C’est très simple, plus vous allez répéter une commande à votre chien, et que celle-ci est sans conséquences, plus il s’habituera au fait que ce mot n’est qu’un simple bruit de fond! Pensez au son d’un système d’air climatisé : lorsqu’il démarre, le bruit qu’il fait est distinct et nous l’entendons très bien. Toutefois, après quelques minutes, notre cerveau n’y porte plus attention, et nous ne l’entendons plus!

Pour éviter que le cerveau de notre chien apprenne à nous ignorer, il vaut mieux se faire violence et éviter de répéter (un exercice très difficile pour les humains!). Si votre chien a tendance à ne pas vous écouter, réduire vos exigences et partir d’un niveau plus facile (j’en parle plus bas) vous aidera à mieux vous faire comprendre. Vous pourrez par la suite revenir à vos exigences initiales.

Entraîner son chien sur un ton de voix différent

Dans la même veine que le paragraphe précédent, votre chien est habitué de vous entendre prononcer des mots toute la journée. Vous parlez au téléphone, à vos amis et même à vous-même… Toute la journée! Comment votre chien, cet animal qui a du mal à généraliser un simple assis fait pour savoir que maintenant c’est à LUI que vous vous adressez?

Pour aider mes clients à mieux communiquer avec leur animal, je leur recommande habituellement de prendre un ton de voix enjoué, plus aigu, lorsqu’ils souhaitent communiquer avec lui! Cependant, évitez de prendre un ton de voix grave ou guttural. Vous risquez de faire peur  à votre chien!

Utiliser le Clicker ou un autre marqueur pour dresser son chien

Un marqueur sert à faire comprendre à votre chien (ou tout autre animal) qu’il est récompensé pour le comportement qu’il vient tout juste de produire. Les marqueurs ont tendance à faciliter l’apprentissage car ils augmentent le lien de compréhension entre le comportement X qui a été produit, et la récompense Y qui s’ensuit. Plus ce lien est fort, plus votre chien comprendra ce pour quoi il a été récompensé et aura tendance à reproduire ces comportements facilement.

Pour plus d’informations lisez notre article sur le Clicker et l’entraînement canin.

Qu’attendez-vous de votre chien?

Le savez-vous réellement? Planifiez-vous vos séances d’entraînement? Avez-vous noté toutes les circonstances selon lesquelles votre chien devra produire le comportement que vous souhaitez lui apprendre afin de le faire pratiquer dans ces situations? Savez-vous quand vous hausserez vos exigences? Quand vous les diminuerez si votre chien est dans l’échec?

Il est important de penser aux points ci-dessus afin que vos séances de dressage ne soient pas un fiasco!

Pour plus de détails, je vous conseille notre article sur la durée, la distance et les distractions en dressage canin.

3. Oser faire des compromis

Vous en faites avec vos amis, dans votre couple pour atténuer les tensions… Pourquoi ne pas oser en faire en ce qui concerne l’éducation de votre chien! Cela n’est pas une preuve d’abandon ou de relâchement!

C’est surtout une question de comprendre les besoins de votre chien, de trouver des solutions pour qu’il puisse s’adapter plus facilement à ce que vous attendez de lui! Votre entraînement saura absolument en bénéficier!

Par exemple, mon chien avait tendance à marquer partout lors des promenades. Il a même déjà levé la patte sur une personne qui attendait l’autobus et… Sur un bébé dans une poussette! Au lieu de le punir ou de carrément lui interdire d’uriner pendant les promenades, je lui ai appris à uriner sur commande. Mieux encore, je lui donne l’occasion d’aller uriner sur ses arbres préférés (pas sur les bébés dans des poussettes!) lorsqu’il m’offre des comportements que je juge acceptable. Par exemple, bien marcher en laisse, me regarder, s’asseoir sur commande. Cette méthode de dressage de chien s’appelle la Loi de Premack!

Autres idées de compromis utiles :

  1. S’asseoir au lieu de sauter
  2. Être couché patiemment lorsque vous préparez vos repas (dans le but de recevoir un bout de carotte)
  3. Creuser dans un bac de sable au lieu de creuser dans la terre du jardin
  4. Aller chercher un jouet quand les invités arrivent au lieu de japper

Couper la poire en deux !

Votre chien revient bien vers vous s’il est à moins de trois mètre, mais vous ignore s’il est trop loin? Au lieu de tenter de l’appeler alors qu’il est à un kilomètre réduisez vos exigences. Pratiquez des exercices de rappel à 4 mètre de distance, et augmentez la distance progressivement!

4. Faire le deuil de ce que votre chien n’est pas

Nous avons tous tendance à avoir des visions irréalistes à propos de ce que notre chien pourrait et devrait être! Ne révélez ce secret à personne : aucun chien n’est parfait! Même celui de votre entraîneur canin! Ils ont tous leurs qualités et leurs défauts! Et souvent, même, ils ont les qualités reliées à leurs défauts… Et vice versa!

Un chien très vigilant, très nerveux, par exemple un chien de berger, aura tendance à être prompt pour répondre aux commandements, et à l’écoute. D’un autre côté, ce sera aussi un chien qui sera facilement surpris par un bruit suspect!

Le reflet de nous même

Bien souvent, si nous sommes exigeants avec nos chiens, c’est pour évacuer la pression que nous nous mettons à nous même pour performer. Réfléchissez à ce pourquoi vous vouliez un animal au départ.

Pour remplacer le départ de vos enfants… Et finalement vous avez un chien qui n’apprécie pas tant l’affection des humains et leurs caresses?

Pour avoir un chien performant en compétition, alors qu’il n’a pas particulièrement de sérieux en entraînement, et qu’il est un peu bouffon?

Sans vouloir me prendre pour une auteure de livres « psycho-pop », peut-être que ce chien est apparu dans votre vie pour vous forcer à travailler un peu sur vous même! Par exemple en apprenant à vous suffire un peu plus à vous-même ou à moins baser votre notion de plaisir à celle de performance!

L’imperfection est normale

Il est normal que votre chien fasse des erreurs en entraînement. Si votre chien échoue, cela ne reflète pas votre manque de rigueur, d’écoute ou de connaissances! Il n’y a pas de 100% lorsque l’on parle de comportement! Enlevez-vous cette pression!

Si votre chien échoue trop souvent, réfléchissez à ce que vous pouvez faire afin qu’il réussisse des exercices plus faciles. Une fois cela atteint, augmentez vos exigences!

5. Travailler les fondations

Trop souvent, nous sommes pressés de montrer des commandements ou des tours à nos chiens. Nous visons les étoiles alors que nous n’avons pas le véhicule qui nous y propulsera!

L’entraînement d’un chien est un long processus, qui demande d’être posé une pierre à la fois. Les comportements les plus simples, et ennuyeux à montrer son souvent la base des notions plus complexes!

Les fondations d’un chien bien entraîné :

  1. Une bonne socialisation pour un chien plein de confiance
  2. Une bonne relation avec son animal
  3. Le travail du contact visuel
  4. Le travail de l’engagement et de la motivation
  5. Le travail des autocontrôles
  6. L’apprentissage des bonnes manières

En conclusion

J’espère que ces conseils pourront vous aider à avoir un chien mieux entraîné, que vous apprécierez le processus de l’entraînement en ayant des attentes plus réalistes, que vous ne verrez plus les erreurs de votre chien comme une défaite personnelle et  que vous serez capable de reconnaître les besoins de votre animal en faisant des compromis !

source: https://www.demaindemaitre.ca/comment-dresser-chien/

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.