La primo-vaccination du chiot : à quel âge ? Quels vaccins ?

C’est au moment du sevrage, soit vers l’âge de 2 mois, que les premiers vaccins sont généralement pratiqués chez le chiot. Comment se passe la primo-vaccination et quels vaccins sont à effectuer ?


Qu’est-ce que la primo-vaccination ?

On appelle primo-vaccination la première série d’injections contre les principales maladies virales du chien qui sont la rage, l’hépatite et la maladie de Carré. D’autres vaccins sont disponibles, plus ou moins indispensables selon le mode de vie et l’environnement de votre chiot. La primo-vaccination fait l’objet d’un rappel obligatoire, généralement pratiqué dans les 4 à 6 semaines qui suivent la première injection. Sans ce rappel, l’immunité ne sera pas effective et votre chien ne sera pas protégé.

Premiers vaccins : quand et pourquoi ?

La primo-vaccination est souvent envisagée au moment de la première consultation vétérinaire du chiot. À cette occasion, le praticien va faire un bilan de santé et en profitera pour vous proposer de faire identifier votre animal par puce électronique si ce n’est pas déjà le cas. Il vous délivrera son carnet de santé où figureront ses vaccinations et les papiers vous identifiant comme propriétaire.

Les premiers vaccins sont normalement pratiqués au moment du sevrage, vers l’âge de 2 mois, car le chiot n’est alors plus protégé par les anticorps contenus dans le lait maternel. Ainsi lorsqu’on acquiert un chiot, soit légalement pas avant le sevrage, il est d’usage que la première injection ait été déjà effectuée par le vendeur. Ainsi, seul le rappel sera à faire lors de la première visite vétérinaire.

Quels sont les vaccins pratiqués ?

Chez le chien, il n’existe pas de vaccin légalement obligatoire hormis celui contre la rage pour les chiens de catégorie 1 et 2 et les animaux voyageant hors des frontières de France. Techniquement, pour un chien restant sur le territoire français, le vaccin antirabique est donc facultatif mais il peut être exigé par certains clubs canins, campings, chenils, pensions…

Par ailleurs, même s’ils ne sont pas rendus obligatoires par la loi, on recommande un certain nombre de vaccins contre les maladies suivantes :

  • hépatite de Rubarth, une maladie virale s’attaquant au foie, souvent fatale chez les chiots,
  • maladie de Carré, très contagieuse et pouvant provoquer des séquelles neurologiques, potentiellement mortelle.

En plus de ces maladies virales, il existe des vaccins contre des maladies bactériennes telles que :

  • leptospirose, causée par des bactéries proliférant dans les eaux stagnantes (mares, étangs),
  • parvovirose,une gastro-entérite foudroyante, très contagieuse et souvent mortelle,
  • leishmaniose, transmise par une espèce de moustiques, présente dans certaines régions du Sud de la France et de l’Europe (phlébotomes),
  • piroplasmose, transmise par les tiques, causant une grave anémie potentiellement fatale,
  • toux du chenil, fortement recommandée pour les chiens vivant en collectivité en raison de son pouvoir de contagion.

Ces affections sont plus ou moins susceptibles de toucher le chien en fonction de son mode de vie et de votre lieu de résidence, pour la leishmaniose et la piroplasmose notamment. Le vétérinaire sera à même d’évaluer le risque de contamination et vous proposera les vaccins adéquats pour le protéger en fonction de son environnement et des probabilités de contact avec un agent pathogène.

source: https://jardinage.lemonde.fr/dossier-2540-primo-vaccination-chiot.html


Partager cet article sur les réseaux sociaux ->Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Tumblr
Tumblr

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.